Modèle agronomique

L’agriculture en ville n’est pas un luxe réservé à quelques uns.

Afin de ne pas augmenter les charges d’entretien dédiées à l’entretien de vos espaces verts, La MILPA tient compte des usages de chaque parcelle.

    1. Certaines parcelles seront rendues autonomes, mais vivantes. Presque sans entretien. Elle favoriseront le retour de la biodiversité.
    2. D’autres parcelles sont et resteront des zones d’agrément.
    3. Enfin, des parcelles seront aménagées en espace productif. Ces espaces vont concentrer l’essentiel de temps passé à l’entretien, notamment le temps qui n’est pas passé à intervenir dans les parcelles autonomes.

Globalement, le temps passé au jardin sera le même, mais réparti différemment.

 

Tous les déchets verts sont enfin recyclés sur place, dans un souci de fertilisation des sols.